Pages

vendredi 12 avril 2013

K comme ... Ker, Kerambellec, Kerguelen

Google Images
Pour un breton, il est plutôt facile de trouver un mot commençant par K, comme avec le mot Ker. Qui plus est, cela me permet d'évoquer, dans un même article, mon père et ma mère.

Par ailleurs, quand je regarde dans mon arbre généalogique, tous les patronymes, commençant par la lettre K, commencent tous par Ker - oui, oui, et il y en a même 32 !

Le mot "kêr" est difficilement traduisible, car il n'a pas d'équivalent unique en français. "Ker" est tout simplement un lieu où il y a de la vie.

Alors, ville, village, hameau, petit-bourg ... : les différents usages du mot "kêr", sont hérités d'un mot de vieux breton, lui-même parent du gallois.

Ce préfixe breton "kêr" provient du vieux-breton « caer » apparenté au gallois "caer". Il signifie à l'origine "lieu fortifié", forteresse, château, citadelle »  sens qu'il a conservé en gallois, « Caernarfon » par exemple. Le mot prend un accent circonflexe sur le « e » lorsqu'il est employé seul pour marquer l'ancien -ae, que l'on entend d'ailleurs toujours dans le Léon avec métathèse : « kear ».

A la fin du Xe siècle, "kêr" a perdu son sens latin de "castrum" (lieu fortifié romain), pour prendre progressivement celui du latin "villa", devenant "ville", village, puis hameau ou bourg (lieu habité) comme à Kergloff/Kerglof (prés de Carhaix), Kervignag non loin de Lorient/An Oriant, et enfin ville par extension. Exemple : « Kêr Naoned » : la ville de Nantes. « Ti-kêr Roazhon » la maison de la ville de Rennes, c'est-à-dire, la mairie de Rennes bien sur !- Source Le site de la région Bretagne.

C'est la raison pour laquelle, en Bretagne, beaucoup de nom de lieu commence par Ker.

Kerambellec, un hameau, regroupant 2/3 anciennes fermes, en est un exemple. C'est le lieu où est né mon père, ainsi que ses 7 frères et sœurs, mais aussi mon grand-père et ses 6 frères et sœurs.

Signification de ce toponyme : le hameau "ker" de celui qui s'appelle Le Bellec (en breton an Bellec), autrement dit "le prêtre" - source Généanet.

Kerguelen est le patronyme de ma mère. 

Il s'agit, là encore, d'un toponyme très répandu en Bretagne. Si le premier élément "ker" ne pose aucun problème (=hameau), le second peut être interprété de deux façons : il semble désigner le houx (kelenn), mais il faut aussi penser à un nom de personne, Quélian (à rapprocher sans doute de l'irlandais Killian) - source Généanet.

A demain samedi 13 avril, avec L comme ...
Fanch


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire